top of page
VRAI-MAGAZINE--logo-sans-fond.png

N'attendez plus le dimanche.
Abonnez-vous. VRAI MAG 100% en avant-première

EKATERINA ARISTOVA OU L'ART INCONSCIENT

C'est tout nouveau ! La galerie d'art Wanderley Cabral Design vient d'ouvrir ses portes au 9 rue Poussin, à Paris, dans le 16ème arrondissement. Sa première exposition est consacrée à la peintre Ekaterina Aristova, artiste contemporaine et fondatrice de l'Art inconscient, jusqu'au 31 mai 2022.


La peintre Ekaterina Aristova (à g.), première artiste peintre exposée à la nouvelle galerie d'art Wanderley Cabral Design. (Photo : Jérôme Decourcelles / Média Vrai)


Une nouvelle galerie est née !


La galerie Wanderley Cabral Design a ouvert ses portes au 9 rue Poussin à Paris. Son propriétaire, Wanderley Cabral, designer de meubles contemporains (table à l'effigie du drapeau américain, chaise légère et confortable, lampadaire à la forme unique), accueille désormais les artistes de tous domaines. La première artiste invitée est la peintre Ekaterina Aristova. Lors du vernissage, le public s'est déplacé parmi lesquels bon nombre d'artistes tels que le peintre Arnaud Dumat.


Ekaterina Aristova

Peintre franco-russe, Ekaterina Aristova est née à Moscou et vit à Paris depuis de nombreuses années. Après sa rencontre avec le peintre Sergueï Toutounov, qui sera son maître durant un an et demi, elle suit les cours à l'Académie de la Grande Chaumière avant d'entrer aux Beaux-arts de Paris en auditrice libre. Influencée par Cy Twombly, Nicolas de Staël, Auguste Rodin, Giorgio Morandi et Mark Rothko, elle expose pour la première fois en 2015, à la Galerie 21 à Paris. Dès lors, elle expose partout sur la planète, à New York en 2020, en Espagne et en Italie en 2021.


Le manifeste de l'Art inconscient


La musique fait partie de son art. Inspirée par Sergueï Rachmaninov, elle peint une série intitulée Réflections en 2020 avant de créer le Manifeste de l'Art inconscient, qu'elle présente le 10 décembre 2021 à la galerie Bureau d'art à Paris. Ce manifeste attire l'attention du public et des critiques d'art, cherchant les émotions fortes devant la toile où "parfois, dans ce chaos abstrait naissent des images figuratives créées "par notre esprit"".

Ekaterina Aristova approfondit ses recherches en travaillant sur le sens de la vue à travers le traité d'Aristote De Anima (De l'âme), en peignant les yeux fermés, et sur le sens du toucher en peignant avec ses doigts, la limite volontaire d'un des sens permettant ainsi d'augmenter la sensibilité au moment de la création. C'est ainsi que la série Les yeux grands fermés d'Ekaterina Aristova voit le jour.

A la galerie Wanderley Cabral Design, on y retrouve l'étonnante histoire de "La Dernière chasse", dédiée aux événements de l'été 2021 avec les incendies, ou encore "Nocturne" (photo), qu'on retrouve sur l'affiche de cet événement et qui a la particularité d'être peinte à la main gauche (alors qu'Ekaterina Aristova est droitière) sur une musique de Chopin. Le théorème d'Aristoxène sur l'influence de la musique sur l'âme, une des bases du Manifeste de l'Art inconscient d'Ekaterina Aristova surgit dans chaque œuvre comme une découverte de soi-même.


Bonne visite !


Article rédigé par Jérôme Decourcelles

Comentarios


Découvrez les autres médias de VRAI PLUS

L'essentiel de l'info
bottom of page